11 fruits parmi les plus étranges du monde

La Terre est remplie de mystères. Partout dans le monde, nous sommes gratifiés de merveilles de beauté. Des paysages à couper le souffle, des océans qui vont se perdre jusqu’à l’horizon. Et puis, nichés dans les vastes écosystèmes de notre Terre, se trouvent certains des trésors savoureux les plus étranges et les plus rares.

Il en est certains qui sembleraient presque provenir d’une autre planète ! Parfois, vous passez à côté d’eux sans le savoir, jusqu’à ce que quelqu’un vous les montre. Parfois, vous ignoriez même qu’il s’agissait de fruits, et encore plus qu’ils étaient comestibles.

Intrigants, fascinants, définitivement dépaysants, éloignons-nous de la pomme et de la fraise, pour faire le tour de certains des fruits les plus étranges et les plus rares qu’abrite notre monde (et parfois même votre épicerie de quartier !).

 

La sapote noire

Lorsque vous pensez à un fruit bien mûr, la couleur noire ne vous vient généralement pas à l’esprit. Elle ne semble en effet pas très appétissante. Mais, sans doute la sapote noire constitue t-elle une exception.

Originaire des tropiques du Mexique, d’Amérique centrale et de Colombie, la sapote noire est une espèce de kaki. Elle ressemble en taille et en forme au kaki commun que nous, occidentaux, avons l’habitude de consommer dès le retour du moins d’octobre.

La peau passe du vert au jaune à maturité. La pulpe à l’intérieur de la peau non comestible est tout d’abord blanche lorsqu’elle n’est pas mûre, avant d’adopter une couleur brun foncé/noire.

Déjà unique par sa teinte étonnante, la sapote noire se distingue aussi par son goût et sa texture. On dit que ce fruit merveilleux a la consistance et le goût du pudding au chocolat. Un vrai trésor gourmand !

 

Le gac

Le gac fait déjà partie de ces fruits exotiques incroyablement agréables à regarder. Sa croûte orange épineuse et sa pulpe rouge magenta foncé lui donnent un aspect éthéré, comme hors de ce monde !

Entre le litchi et la grenade, ce petit fruit est originaire d’Asie du Sud-Est et est particulièrement courant au Vietnam. On dit que les étranges sacs rouges huileux trouvés dans la peau spongieuse non comestible ont un goût modérément sucré semblable à celui du concombre, du melon et de la carotte.

Avec une saison de récolte relativement courte à l’automne, le gac est traditionnellement utilisé dans les festivités et cérémonies saisonnières au Vietnam.

A lire aussi :  Eloignez les rhumes saisonniers grâce aux fruits !

 

Le melon Kiwano

Quel curieux aspect que celui du melon kiwano ! Il semblerait sorti tout droit d’un film de science-fiction. L’écorce de couleur orange mouchetée est recouverte de petites cornes qui lui ont valu son deuxième nom : le melon à cornes. Il y a de la recherche !

À l’intérieur, la pulpe est vert citron, et visqueuse à maturité. On dit que son goût ressemble à celui d’une banane bien mûre, avec des notes de concombre, de kiwi et de courgette. Avec un profil de saveur aussi unique et délicieux, le melon kiwano est très populaire dans ses régions natales en Afrique, en Nouvelle-Zélande et en Australie. Il regorge également de vitamines et d’antioxydants, parmi d’autres avantages.

 

Le mangoustan

Autrefois interdit aux États-Unis, le gouvernement américain craignait en effet que l’importation de mangoustan n’entraîne avec elle celle des mouches des fruits asiatiques, un ravageur agricole particulièrement destructeur. L’interdiction a été levée en 2007, et le mangoustan s’exporte aujourd’hui un peu partout dans le monde, non sans avoir subi d’abord un traitement approprié.

Le mangoustan reste cependant difficile à trouver en raison de sa fragilité et de ses besoins climatiques capricieux. Mais l’on prétend qu’il est l’un des fruits les plus délicieux qui soit. Son histoire est encore plus intrigante, puisque l’on raconte que la reine Victoria elle-même convoitait tellement ce petit fruit qu’elle aurait accordé la chevalerie à quiconque lui en apportait.

Le mangoustan est un fruit violet foncé de la taille d’un agrume, renfermant une chair très blanche mais en petite quantité.

 

La main de Bouddha

Il est possible que la main de Bouddha soit l’un des fruits les plus étranges que vous ayez jamais vus. Le fruit, visuellement époustouflant, ressemble à un citron déformé d’où semblent s’échapper des tentacules. Heureusement, l’odeur et le goût ne sont pas aussi rebutants que son apparence, et l’on dit qu’il offre un délicat parfum de lavande.

La main de bouddha est utilisé dans les célébrations en Chine et au Japon, en particulier lors du nouvel an, comme symbole de longévité, de bonheur et de bonne fortune.

Bien qu’encore rare, la main de Bouddha apparaît de plus en plus dans les magasins spécialisés et les marchés asiatiques. Si vous le trouvez, essayez d’ajouter sa croûte merveilleusement aromatique à votre salade ou à vos plats salés tels que les pâtes. Vous pouvez même le confire, pour une collation sucrée à savourer sur le pouce !

A lire aussi :  Les baies : Les reconnaître et les savourer !

 

Le jaboticaba

Il ressemble plus à un champignon qu’à un fruit, et pourtant !

Le jaboticaba offre en effet un schéma de croissance tout à fait intéressant. Au lieu de pousser sur une branche parmi les feuilles comme la plupart des fruits, celui-ci pousse directement sur le tronc de l’arbre. Voilà un spectacle étrange que de le voir pousser à l’état sauvage.

Ces étranges baies violet foncé ressemblent à de gros grains de raisin et sont extrêmement rares à trouver en dehors du Brésil. Difficiles à cultiver avec une durée de conservation très courte, elles sont intransportables et doivent être recherchées dans leurs terres natales.

Aussi, si vous voyagez au Brésil, vous devriez absolument essayer ces baies exotiques. Cela sera peut-être votre seule chance de le faire ! Sucré et acidulé, le jaboticaba regorge d’antioxydants (polyphénols) et plus encore. On dit également qu’il contient des propriétés anti-inflammatoires. Des qualités uniques qui le rendent très populaire au Brésil, où le fruit se situe à la frontière entre une gourmandise et un médicament.

 

Le fruit du Dragon

Que vient faire le fruit du Dragon dans cette liste, alors qu’il est devenu si facile de le trouver ? C’est son aspect étonnant qui en fait définitivement l’un des fruits les plus sensationnels qui soit. Avec sa belle peau rose-rouge et ses écailles vert vif, ce fruit, originaire du Mexique et d’Amérique centrale, offre une pulpe tour à tour blanche ou fuchsia parsemée de graines noires. Et, fait encore plus intriguant, le fruit du Dragon pousse sur un cactus qui ne fleurit que la nuit. Sensationnel, nous vous l’avions bien dit !

 

Le ramboutan

Le ramboutan ressemble plus à un oursin sorti tout droit des profondeurs de l’océan qu’à un fruit traditionnel. Tous ces petits poils verts vibrants rendent ce fruit rond merveilleusement étrange.

Décollez la fine croûte rouge pour révéler une chair blanche et lisse à l’intérieur. On dit que le fruit offrirait un goût similaire au litchi, avec une saveur plus florale. Ces petites merveilles étranges sont le plus souvent consommées fraîches et en collation, car il est facile de les éplucher.

Bien que plus rare en Occident, le ramboutan est un fruit commun et populaire dans toute l’Asie et l’Australie.

A lire aussi :  Noël et les oranges : Toute une histoire !

 

Le yangmei

Autre curiosité à figurer sur la liste, le yangmei (également appelée « myrica rubra ») !

Les baies yangmei sont d’étranges petites baies de la taille d’une cerise, avec un extérieur rouge foncé bosselé. Populaire dans toute la Chine depuis des siècles, il est presque impossible de trouver ce fruit en dehors de l’Asie. Il est en effet la proie de toutes sortes de ravageurs qui rendent son exportation délicate.

Ne rechignez pas à le goûter si l’occasion se présente ! Son goût serait un mélange entre la fraise et la framboise, avec une note herbacée.

 

Le hala

Le hala, également connu sous le nom de pandanus tectorius, est un fruit exotique d’une beauté rare. S’il n’est pas particulièrement attrayant à l’extérieur, son noyau interne rouge-orange ardent imite un coucher de soleil vibrant. Certains trouvent même qu’il ressemble à une planète qui explose, et il y a du vrai !

Il existe de nombreuses espèces d’arbres hala, et toutes se trouvent dans les tropiques d’Asie du Sud-Est, à Hawaï, en Australie ou dans les îles du Pacifique. Le fruit est rare à trouver car il n’est pas des plus faciles à manger. Son extérieur dur est composé de segments individuels appelés cônes ou clés. Ces segments doivent être retirés avec un marteau. Les clés elles-mêmes sont dures et fibreuses, et la pulpe qui s’y trouve doit être aspirée pour être savourée.

Malgré tout, on dit que le hala est délicieusement sucré et qu’il offre une saveur de banane. Le fruit et les feuilles sont souvent utilisés en cuisine et transformés en jus, en pâtes et en plats divers.

 

Le salak ou fruit du serpent

Le salak est un petit fruit de forme ovale qui pousse en Asie du Sud-Est et est incroyablement populaire en Indonésie.

Son nom étrange lui vient de sa peau semblable à celle d’un serpent. Écailleux et rouge avec de petites pointes, l’extérieur du salak n’est pas forcément attrayant mais cache une chair blanche sucrée, résolument addictive.

 

Avez-vous essayé l’un de ces fruits étranges et exotiques? N’hésitez pas à nous partager vos autres découvertes fruitées !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *