Connaissez-vous vraiment le fruit du dragon ?

Un aspect délicatement tropical, une chair modérément sucrée mais gorgée de vitamines… Le fruit du dragon ou pitaya garnit les étals pratiquement toute l’année, bien qu’il n’atteigne sa pleine maturité qu’entre l’été et le début de l’automne. Nul doute que sa peau rose vif vous a déjà intrigué(e) mais peut-être n’avez-vous pas encore osé l’intégrer à vos assiettes.

Voilà un fruit étrange il est vrai, mais qui mérite sans aucun doute que vous lui laissiez sa chance. Adeptes des petits délices exotiques ou gourmands à l’infatigable curiosité, embarquez pour un étonnant voyage et laissez-vous convaincre par l’attrait de la nouveauté !

 

Qu’est-ce que le fruit du dragon ?

Le fruit du dragon se forme sur le cactus grimpant Hylocereus que l’on trouve un peu partout dans le monde, sous les climats tropicaux.

Son nom est directement inspiré des écailles acérées du fruit qui évoquent, pour les plus imaginatifs, celles d’un dragon. La plante, souvent appelée Cactus au Clair de Lune est un cactus de type Selenicereus originaire du Mexique, d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud. Ses énormes fleurs ne persistent souvent qu’une nuit et sont fertilisées par des papillons de nuit. Les prémices de notre fruit du dragon !

Malgré ses origines cependant, le fruit est aujourd’hui principalement associé à l’Asie. La faute aux Français, qui l’ont apporté au Vietnam au début des années 1800. Depuis, le pays reste le premier exportateur de fruit du dragon au monde.

 

Quel est le goût du fruit du dragon ?

Ce fruit aux teintes vibrantes présente une saveur légèrement sucrée, mélange de poire et de kiwi. La chair crémeuse parsemée de minuscules graines comestibles a en effet une texture très similaire à celle du kiwi. Attention toutefois à opter pour un individu bien mûr, sous peine de déguster un fruit du dragon relativement insipide !

Qu’est-ce que le fruit du dragon ?

 

Quelles sont les différentes variétés de fruit du dragon ?

Avec des plantes poussant dans différentes parties du monde, le fruit se décline en une vaste gamme de variétés, et principalement :

  • Hylocereus megalanthus. Également connue sous le nom de pitaya Amarilla, cette variété se trouve en Amérique du Sud. Elle présente une pulpe blanche, des graines noires et une peau jaune.
  • Hylocereus costaricensis. Communément appelé pitaya Roja, celui-ci est originaire du Costa Rica. Derrière sa peau rouge et sa forme de poire se cache une pulpe d’un rouge profond.
  • Hylocereus undatus. Aussi appelé pitaya Blanca,  il arbore un extérieur rouge vif ou rose avec des graines noires et une pulpe blanche.
  • Hylocereus polyrhizus. Originaire du Mexique, cette variété est également connue sous le nom de Red Pitaya et affiche une chair rouge vif logée dans une peau rose.
A lire aussi :  Twistez vos petits plats mijotés avec des fruits cuits !

 

Quelles sont les valeurs nutritionnelles du fruit du dragon ?

Des vitamines, des minéraux et plein de bonnes choses !

Avec 60 calories seulement pour 100 grammes de fruit du dragon, il conviendra à merveille aux personnes désireuses de surveiller leur ligne. Comptez également 2,9 g de fibres par portion de 100 grammes mais aussi du calcium, du fer, du magnésium, des protéines et des vitamines A et C !

 

Quels bienfaits grâce au fruit du dragon?

Des vitamines, des nutriments et des antioxydants qui joueront tous un rôle positif sur la santé.

 

Sur la santé cardiaque et vasculaire

Vous souhaitez améliorer votre santé cardiaque et éventuellement réduire le risque de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral ? Le fruit du dragon pourrait bien être l’aliment idéal pour vous. Sa consommation contribue en effet à réduire les niveaux de «mauvais» cholestérol et à favoriser une circulation sanguine saine, de par sa teneur en antioxydants. Ses graines comestibles donnent quant à elles à votre corps des acides gras oméga-3 et oméga-6.

Des bienfaits multiples.

Sur le système immunitaire

La vitamine C présente dans le fruit, aide à renforcer le système immunitaire et à protéger le corps des radicaux libres et des agressions externes telles que les germes et les bactéries.

 

Sur la glycémie

Sentiment de satiété plus rapide, et maintien d’une glycémie saine.

 

Sur la santé de la peau

Les marques de vieillesse, les plis, la sécheresse cutanée ou l’acné peuvent tous être atténués par la consommation du fruit du dragon. La vitamine C et les antioxydants participent à réparer les dommages cellulaires, offrant ainsi à la peau une nouvelle jeunesse.

A lire aussi :  Les secrets d'une marmelade réussie

 

Sur l’inflammation

Réduction de l’inflammation et de la douleur persistante dues à certaines maladies telles que la polyarthrite rhumatoïde. Sans éliminer entièrement la douleur chronique, il peut en atténuer l’intensité pour vous offrir davantage de confort au quotidien.

 

Y a-t-il des effets secondaires connus au fruit du dragon ?

Généralement sûr pour la consommation, une réaction allergique au fruit peut survenir dans de rares cas, en fonction d’antécédents médicaux spécifiques. Parmi les symptômes, nous retrouvons le gonflement des lèvres et de la langue, une sensation de brûlure ou des démangeaisons dans la gorge. Attention également à la surconsommation qui pourrait ne pas plaire à votre système digestif ! Des crampes abdominales et des ballonnements restent envisageables.

 

Comment couper le fruit du dragon ?

Deux écoles s’affrontent ici.

Première méthode, prélever la chair du fruit, exactement comme vous le feriez avec un avocat. Le fruit doit d’abord être divisé en deux. La chair sera ensuite séparée de la peau en passant une spatule ou une cuillère tout autour du bord. Vous pourrez alors trancher ou hacher le tout.

Selon votre préférence, vous pourrez également détailler le fruit du dragon en quartiers que vous pèlerez par la suite.

 

Comment se consomme le fruit du dragon ?

Bien qu’on l’apprécie très fréquemment en confiture, le fruit sera généralement servi cru, avec les pépins. La chair tendre pourra être utilisée dans des smoothies, des sorbets ou des boissons variées. Vous constaterez qu’il se marie également bien avec les fruits de mer. Essayez-le en salsa sur du mahi-mahi ou de la morue avec d’autres fruits tropicaux !

A lire aussi :  Fruits de saison : Le guide pratique pour vous y retrouver !

Faites-en un milk-shake rafraîchissant associé à d’autres fruits d’été. Épatez vos invités avec une colada ay fruit du dragon. Garnissez-en des salades ou jetez-le sur le gril de votre barbecue.  Misez sur des saveurs relevées, et des assiettes hautes en couleurs !

Découper le fruit du dragon.

Comment conserver le fruit du dragon ?

Le fruit du dragon mûr est particulièrement périssable. Emballez-le dans un sac scellé si vous souhaitez le conserver au réfrigérateur. Vous pouvez ainsi le garder jusqu’à 5 jours, protégé des odeurs de nourriture environnantes.

Vous pourrez également utiliser un contenant hermétique et réfrigérer les fruits durant quelques jours si vous les avez déjà coupés.

Si le fruit n’est pas encore mûr et semble très ferme, vous le laisserez dans la cuisine, à température ambiante, jusqu’à ce qu’il mûrisse.

 

Ne reste plus qu’à sauter le pas et à oser la découverte de ce fruit généreux qui vous promettra à coup sûr quelques surprises ! Belle découverte !

  • Tahiti Gel Douche Fruit du Dragon Energisante Enrichi au Monoï de Tahiti 100% Naturel, 250 ml - Lot de 3
  • E-liquide Fruit du dragon fruits rouges Red Dragon 100ml - Elikuid Street - Ojlab - Sans Tabac et sans nicotine. + goodies Born To Vape
  • E-liquide Fruit du Dragon Frais - Dragon Boules 50ml Born To Vape - Sans Tabac et sans nicotine. + goodies Born To Vape
  • PITAYA ROUGE 30-40 CM FRUIT DU DRAGON, VARIÉTÉ AUTOFERTILE ZAMORANO/GUYUTE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *