A quoi sert l’extrait de pépins de pamplemousse ?

Alerte, produit miracle ! L’extrait de pépins de pamplemousse est utilisé comme remède naturel et homéopathique depuis bien des années. On le retrouve notamment dans le traitement des plaies cutanées, des infections, des troubles digestifs… Et cela fait sens lorsque l’on sait que les bienfaits du pamplemousse couvrent la perte de poids, la diminution de la cellulite et l’amélioration du système immunitaire.

L’extrait de pépins de pamplemousse combine alors les atouts santé du fruit à de toute nouvelles propriétés, propres aux huiles essentielles. A envisager en traitement préventif ou pour soulager bon nombre de petits maux. On vous dit tout !

 

L’extrait de pépins de pamplemousse, qu’est-ce que c’est ?

Dérivé des pépins du pamplemousse commun (Citrus x paradisi), l’extrait de pépins de pamplemousse est obtenu à partir des pépins, de la pulpe et des membranes de l’agrume. C’est à l’immunologue américain Jacob Harich que nous devons sa découverte, en 1972.

Il contient notamment de la naringénine et des limonoïdes polyphénoliques, deux substances aux puissantes propriétés antioxydantes et antimicrobiennes. Grâce à eux, les microbes ne sont pas seulement éliminés. Les tissus corporels sont également protégés de la production excessive de dérivés réactifs de l’oxygène, observable en cas d’infection des tissus par des agents pathogènes dangereux.

Il se révèle aussi riche en vitamines et en minéraux, et notamment en :

  • Protéines.
  • Fibre.
  • Vitamine C.
  • Vitamine A.
  • Thiamine.
  • Potassium.
  • Magnésium.
  • Folate.
  • Bêta-carotène.
  • Lycopène.
  • Flavanones.

Déjà présent dans de nombreux produits de soins corporels ou dans l’industrie agro-alimentaire, il est fort possible que vous ayez déjà consommé de l’extrait de pépins de pamplemousse sans même le savoir ! 

Soigner les petits maux avec l’extrait de pépins de pamplemousse.

Où acheter et comment choisir mon extrait de pépins de pamplemousse ?

Il faut dire que celui-ci revêt de nombreuses formes. Des concentrés liquides, des capsules pour un usage externe mais aussi des comprimés, des gels douche ou bien des dentifrices. Tous disponibles dans vos enseignes de santé locales ou en ligne. A noter que les pépins peuvent aussi être avalés entiers, ou bien mixés avec votre jus de pamplemousse frais du matin.

Comment choisir alors ? Commencez par ne jamais acheter un produit contenant des substances chimiques synthétiques dangereuses pour la santé, telles que le méthylparabène, le chlorure de benzéthonium ou le triclosan. Une formule saine et naturelle ne contiendra que deux ingrédients : de l’extrait de pépins de pamplemousse, et de la glycérine végétale.

En cas de doute, les certifications françaises ou européennes seront également un bon gage de confiance.

 

Gare à la posologie

Respectez toujours les doses recommandées, ou discutez-en avec un professionnel de santé !

A l’état liquide, on recommande généralement de ne pas dépasser les 12 gouttes, une à trois fois par jour, diluées dans un verre d’eau, pendant ou après les repas. Pour les gélules et les comprimés contenant de l’extrait de pépins de pamplemousse séché, la recommandation habituelle est de 100 à 200 milligrammes, une à trois fois par jour.

Si vous avez l’intention d’en consommer durant trois jours consécutifs ou plus, assurez-vous également de prendre un supplément probiotique quelques heures avant chaque dose. Cela aidera à préserver les bonnes bactéries déjà présentes dans votre intestin.

Vous conserverez toujours votre extrait à l’abri de la chaleur et de la lumière directe.

Quels bienfaits se cachent dans les pépins ?

Bienfaits et vertus de l’extrait de pépins de pamplemousse

Les dommages causés par le stress oxydatif ont été liés à plusieurs maladies chroniques, notamment le diabète et les pathologies cardiaques. Les puissantes propriétés antioxydantes de l’extrait de pépins de pamplemousse aident justement à protéger le corps contre les dommages oxydatifs des radicaux libres. Il permettra ainsi de :

  • Soulager le mal de gorge. Ses propriétés antimicrobiennes feront des merveilles en cas de grippe ou de rhume.
  • Favoriser la santé des dents et des gencives. On utilisera alors l’extrait de pépins de pamplemousse dilué dans un peu d’eau, pour un rince-bouche efficace.
  • Traiter les infections des sinus et les irritations nasales.
  • Soulager les mots d’oreille et les otites. L’extrait de pépins de pamplemousse existant également sous forme de gouttes auriculaires.
  • Soigner les plaies cutanées. Plus de 60 types différents de levures et de bactéries peuvent ainsi être éradiquées !
  • Protéger contre la pancréatite. En améliorant le flux sanguin.
  • Traiter l’asthme. La consommation d’agrumes riches en vitamine C améliorant la fonction pulmonaire chez les personnes asthmatiques.
  • Lutter contre les poux. Si intégré à des shampoings spécifiques.
  • Aider à la perte de poids.
  • Prévenir le cancer.
  • Soulager le psoriasis.
  • Diminuer la fatigue musculaire.
  • Favoriser la croissance des cheveux.
  • Tonifier la peau.
  • Traiter les maux de tête.

Mais pas seulement ! On l’envisagera également en cas de :

 

Candida et autres troubles digestifs

L’extrait de pépins de pamplemousse est parfois utilisé pour traiter les agents pathogènes tels que le candida albicans. La candidose, communément appelée «candida», est une infection fongique pouvant affecter les hommes et les femmes de tout âge. Elle survient le plus souvent dans la bouche, les oreilles, le nez, les ongles, le tractus gastro-intestinal et le vagin.

Les propriétés antifongiques de l’extrait de pépins de pamplemousse l’aident à combattre l’infection en tuant les cellules nocives. On le dit également efficace dans le soulagement des symptômes du syndrome du côlon irritable, et pour protéger l’estomac des dommages causés par le stress et l’alcool.

 

Maladies cardiaques

Obésité, diabète, hypercholestérolémie… L’extrait de pépins de pamplemousse participe à réduire les causes généralement associées aux maladies cardiaques. Cela notamment en aidant à diminuer le taux de sucre dans le sang, et le taux de cholestérol.

 

Infections urinaires

Parce que l’extrait de pépins de pamplemousse fait un excellent travail face aux bactéries, certains chercheurs se sont intéressés à son potentiel dans le traitement des infections des voies urinaires. Et il semblerait que les composés antimicrobiens contenus dans les pépins de pamplemousse puissent aider le corps humain à lutter contre la croissance des bactéries infectieuses dans ces zones de l’organisme. Efficace également en cas d’infection résistante aux antibiotiques.

 

Pied d’athlète

Le pied d’athlète est une mycose, survenant généralement entre les orteils. L’extrait de pépins de pamplemousse se révèlera ici être un excellent traitement naturel. Vous l’appliquerez deux à trois fois par jour sur la zone à problème, afin de limiter les démangeaisons et les brûlures.

Alternativement, vous pourrez également avoir recours à l’huile d’arbre à thé.

 

Infections fongiques

L’histoplasmose est une infection fongique parfois confondue avec la tuberculose, et causée par l’histoplasma capsulatum, un champignon présent dans les excréments d’oiseaux et de chauves-souris. L’histoplasmose est le plus souvent transmise par voies aériennes. La majorité des personnes qui la contractent sont asymptomatiques et ne savent même pas qu’elles sont infectées, mais une poignée d’entre elles peuvent développer des symptômes pseudo-grippaux durant une dizaine de jours.

Recommandé pour ses propriétés antibactériennes, antifongiques et antivirales, l’extrait de pépins de pamplemousse constituera un traitement alternatif sur la base de cinq à 10 gouttes diluées dans l’eau, trois fois par jour.

 

Quelles autres utilisations pour l’extrait de pépins de pamplemousse ?

  • Dans la lessive. Pour tuer les champignons et les bactéries, ajoutez 10 à 15 gouttes au rinçage final.
  • Pour nettoyer les tapis. Et tuer les organismes pathogènes.
  • Dans la stérilisation et la désinfection des blocs opératoires.
  • Dans les humidificateurs. Trois à quatre gouttes par litre d’eau pour empêcher la croissance des algues.
  • Comme conservateur. Plus efficace que la plupart des conservateurs chimiques sur le marché.
  • Dans la désinfection des surfaces. Mélangé avec de l’eau dans un flacon pulvérisateur, il sera idéal pour désinfecter les planches à découper dans la cuisine ainsi que les surfaces de la salle de bain.
  • Dans les spas et les piscines. Pour réduire les niveaux élevés de chlore.
  • Dans l’agriculture. Mélangé à l’eau et aux aliments pour animaux, pour réduire l’incidence des maladies infectieuses.
Le jus de pamplemousse, à consommer avec modération ?

Dangers et contre indications

Le jus de pamplemousse et d’autres produits à base de pamplemousse, y compris l’extrait de pépins de pamplemousse, sont connus pour interagir avec certains médicaments et peuvent entraîner des effets indésirables graves. Les médicaments courants susceptibles d’interagir avec le pamplemousse comprennent les anticoagulants, les statines, les médicaments traitant les troubles du rythme cardiaque et les antihistaminiques.

Le pamplemousse inhibe certains systèmes enzymatiques de l’organisme, impliqués dans le métabolisme des médicaments. Cela augmente les concentrations sanguines des médicaments concernés, créant un risque de surdosage et d’effets indésirables dose-dépendants.

L’extrait de pépins de pamplemousse peut ainsi interagir avec :

  • Les benzodiazépines.
  • Certains anxiolytiques non benzodiazépiniques (Buspirone, Clomipramine…).
  • Certains anticonvulsivants (Carbamazepine…).
  • Les immunosuppresseurs (Cyclosporine…).
  • L’Indinavir.
  • La plupart des inhibiteurs calciques (Verapamil, Diltiazem, Felodipine…).
  • Certaines statines (Atorvastatin, Pitavastatin..).
  • La carbamazépine.
  • Les antiarythmiques, utilisés dans le traitement de certains troubles du rythme cardiaque (Amiodarone, Quinidine…).

N’hésitez pas à en parler à un médecin si besoin, en particulier en cas de grossesse ! L’extrait de pépins de pamplemousse sera dans tous les cas déconseillé aux enfants.

En cas de cancer du sein avéré ou d’un simple risque, vous éviterez également de consommer des quantités excessives de jus de pamplemousse. Celui-ci diminue en effet la manière dont les œstrogènes sont décomposés dans le corps et pourrait alors en augmenter les niveaux. Enfin, les femmes souffrant de troubles hormonosensibles devraient éviter le pamplemousse.

En cosmétique, complément alimentaire, infusion ou encens à brûler, le pamplemousse existe sous de nombreuses variétés et l’extrait de ses pépins a largement démontré l’étendue de ses bienfaits. A utiliser avec parcimonie et prudence en fonction de votre état de santé, pour en profiter en toute tranquillité !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.