Le kiwi : Des variétés à l’infini !

A la fois doux et acidulé, ultra vitaminé, le kiwi fait partie des fruits rois du petit déjeuner. Cuisiné au dessert ou tranché en deux et dégusté à la cuillère, ce que l’on sait moins en revanche, c’est qu’il se décline en une multitude de variétés. Des variétés parfois absentes de nos étals, mais qui méritent définitivement leur petit quart d’heure de gloire.

Entre caractéristiques particulières et saveurs étonnantes, quels sont ces kiwis mystère que vous n’avez pas encore eu l’occasion de goûter ?

 

Aux origines…

Les origines du kiwi nous font voyager jusqu’en Asie. C’est dans le nord de la Chine que la plante fut initialement trouvée et cultivée durant près de 300 ans avant d’être exportée à l’international. En Nouvelle-Zélande notamment, et puis plus largement à travers le monde.

Le kiwi originel est lisse mais sa déclinaison néo-zélandaise, connue sous le nom d’Actinidia Deliciosa, présente déjà la peau brune poilue que nous reconnaissons au kiwi.

Quelle que soit la variété, tous les plants de kiwi possèdent des plants mâles et des plants femelles. Le fruit ne pousse que sur les femelles, grâce à la pollinisation réalisée par les mâles. Exception à cette règle, la variété Blake, autofertile, qui se passe tout à fait de pollinisation croisée !

 

Quelles sont les principales variétés de kiwi ?

Il existe environ 50 types de kiwis. Certains présentent une peau lisse, d’autres rugueuse, à la couleur tour à tour verte, brune, violette ou rouge. La chair, elle, peut être verte ou d’une jaune doré.

 

Le kiwi vert

Le plus répandu de tous les kiwis. Il mesure généralement entre 4 et 7,5 cm de long pour 3,5 à 5 cm de large. La peau est d’un brun flou et le fruit présente une forme ovale. A l’intérieur, la chair est tendre, juteuse, légèrement acidulée, parcourue de graines noires et comestibles.

Le kiwi vert

Particulièrement riche en fibres, le kiwi vert se déguste tout l’année ! Vous vous laisserez tenter sans hésiter par le Hayward, qui reste le plus populaire parmi les kiwis verts.

 

Le kiwi rustique

Glabre et vert, le kiwi rustique ou Actinidia arguta offre une saveur douce très prononcée et supporte les températures basses que le kiwi commun ne parvient pas à tolérer. Sur l’arbre, les fruits se présentent en jolies grappes serrées à l’automne et les feuilles portent d’étonnantes panachures rose du plus bel effet. Le fruit se décline en nombreuses sous-variétés telles que :

  • Le Tatyana Russian.
  • Le Hardy Kiwi. Lui-même divisé en diverses sous-variétés telles que l’italienne Rossana. Le fruit est un peu plus gros, la saveur douce et la peau d’un vert pomme.
  • L’Anananzaya Kiwi. Une peau verte teintée de pourpre et un goût particulièrement sucré.
  • Le kiwaï, ou Ken’s Red. Reconnaissable à sa peau lisse et son étonnante couleur pourpre à l’intérieur et à l’extérieur !
  • Le Chang Bai. Originaire de la région proche de la frontière nord-coréenne, le Chang Bai ressemble beaucoup à une pomme et s’est fait connaître pour sa saveur délicate.
  • L’Arctic Beauty. Capable de supporter les températures les plus froides, l’Arctic Beauty est un fruit rustique provenant d’une jolie plante à feuilles blanches et rose. Le fruit, plus petit que de nombreuses autres variétés de kiwi, se décline en différentes variétés aux saveurs et aux couleurs multiples. Emerald Arctic Beauty, Frost Arctic Beauty, Viktor Arctic Beauty… A vous de vous laisser tenter !
  • L’abbott Kiwi.

Elles s’épanouiront à loisir à condition de recevoir du soleil et de l’eau en quantité suffisante.

De nombreuses sous-variétés de kiwi rustique

Durant les saisons froides, vous n’oublierez pas de disposer une épaisse couche de paillis autour de la zone racinaire afin de permettre au kiwi rustique de repousser au printemps. Le fruit est si petit que vous le dégusterez en une seule bouchée, sans même avoir à le peler !

 

Le kiwi doré ou jaune

Le kiwi doré, également connu sous le nom d’Actinidia chinensis, est un cousin du kiwi vert. Plus lisse, il dévoile une peau d’un brun doré et une chair couleur jaune vif avec quelques graines.

Le kiwi jaune

Avec sa saveur douce, presque tropicale, certains le dégustent avec la peau, à la manière d’une pomme. Vous envisagez de faire de même ? Profitez de sa pleine saison, de mai à janvier !

 

Le Dumbarton Oaks

Avec sa peau vert clair nervurée et sa petite taille, il ressemblerait à s’y méprendre à une citrouille miniature. Le Dumbarton Oaks se savoure à la manière d’un raisin ou d’un kumquat, et ravira les amateurs de fruits particulièrement sucrés.

 

L’issaï

Un hybride japonais entre le kiwi rustique et le kiwi roux. Autofertile elle aussi, la plante donne des fruits doux de belle taille. Et appréciera de pousser à la verticale, soutenue par un mur ou par une clôture.

 

Le kiwi Cordifolia

Derrière sa couleur vert foncé et sa forme plus longue que la normale, il provient d’une plante particulièrement prolifique. Et se révèle être des plus savoureux.

 

Le kiwi Blake

Similaire à la version Hayward en taille, il mûrit plus tôt et présente une chair d’un vert citron et un goût semblable à celui d’une fraise. Son apparition précoce en fait un excellent choix dans les régions où les étés sont plus frais.

 

Le kiwi violet

Ou Actinidia melanandra. Originaire de trois provinces spécifiques de la Chine (le Sichuan, le Yunnan et le Hubei), le fruit présente une peau violette distincte et une durée de vie extraordinairement réduite.

 

Le Silvervine

La plante se pare ici de feuilles vertes en forme de cœur, agrémentées d’une jolie pointe argentée. Leurs fleurs sont blanches, parfumées, et le fruit est petit, légèrement orangé. Parmi ses sous-variétés, le Hot Pepper Silver Vine offre une saveur épicée, semblable à celle du piment doux.

 

Restent aussi le Ruan Zao, couramment utilisé dans les confitures, le Mao Hua qui permet un mariage raffiné avec les plats de viande, le Huang Yan, avec leur appellation et leurs saveurs exotiques, parmi bien d’autres variétés. Le plus difficile sera de les croiser sur les étals de votre marché !

Puis-je manger la peau de mon kiwi ?

Oui, comme évoqué précédemment. Peut-être cela ne sera t-il pas des plus savoureux si vous optez pour une variété pourvue de poils, mais la peau lisse se consommera sans aucune difficulté. Assurez-vous de la laver soigneusement avant de la savourer.

 

Y a t-il des choses à ne pas manger dans le kiwi ?

Absolument pas, tout se mange d’une façon ou d’une autre dans le kiwi, un peu comme avec l’orange !  La section médiane, parfois désignée comme le noyau, est blanche avec de minuscules graines noires. Vous pourrez déguster le tout, et apprécierez le goût légèrement plus acidulé du cœur.

 

Quels bienfaits dans le kiwi ?

Comme la plupart des fruits, le kiwi présente une valeur nutritionnelle élevée. Riche en antioxydants et en fibres, il l’est aussi en vitamine C et peut aider à améliorer notre système immunitaire. Il renferme également une enzyme naturelle qui peut aider à faciliter la digestion.

A intégrer à une alimentation variée et de saison, pour prendre la vie côté santé !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.