Comment inciter les enfants à manger plus de fruits ?

Proposer des fruits et des légumes aux enfants sans que cela ne devienne une bataille perdue d’avance qui se terminera avec des larmes et des petits ventres vides… Voilà un défi auquel se sont déjà heurtées des générations de parents. Entre le goût, la texture ou le manque de fun, chaque enfant a ses raisons. Et chaque enfant est différent.

Alors qu’une portion de fruits pour un enfant de 4 à 8 ans ne représentera que 3 à 4 cuillères à soupe, un enfant de 2 à 4 ans n’aura pas besoin de plus que la moitié d’un fruit (pomme, pêche…) pour obtenir une portion complète.   Encore faut-il faire avaler cette portion à nos chères têtes blondes et c’est ici que la question se pose : comment procéder, en réalité ?

 

Osez la variété

A vous les assiettes originales et les goûters à l’effigie de leurs personnages préférés. Essayez des recettes qui incorporent une variété de couleurs et de goûts, afin de continuer à accompagner votre enfant sur le chemin de la découverte alimentaire.

Des brochettes de fruits colorées.

Faites également preuve de créativité en accompagnant les fruits de céréales croustillantes, de smoothies à la minute. Proposez de jolies brochettes colorées. Garnissez vos yaourts de bananes, de pêches, de kiwi et de myrtilles. Intégrez des quartiers d’orange, des grains de raisin, des morceaux de fraise et de mangue à vos salades composées. Et même allez, on ose, garnissez-en une crêpe moelleuse ou un peu de crème glacée, plutôt que d’opter à tous les coups pour des pépites de chocolat ! En compote ou bien frais, l’essentiel étant d’en proposer à chaque repas.

 

Facilitez la dégustation

Une pomme tranchée plutôt qu’entière, une banane déjà épluchée et coupée en tronçons, un ananas bien préparé… Rendez les fruits faciles à manger, et laissez-vous surprendre par la quantité que les enfants sont alors capables d’avaler !

A l’école ou en cas de repas à l’extérieur, n’oubliez les compotes à boire et les fruits tranchés dans des contenants individuels.

 

Montrez l’exemple

Servez souvent des légumes et  des fruits, de préférence à chaque repas et collation. Mieux encore !  Montrez à vos enfants que vous faites de bons choix alimentaires et que vous mangez également ce que vous proposez. Pas question de savourer un gâteau au chocolat tandis que vous les pressez d’avaler ce kiwi tranché en morceaux qui occupe encore le fond de leur bol.

Montrez l’exemple.

Autant que possible dans tous les cas, ne forcez pas les enfants à manger. Ne les critiquez pas ou n’attirez pas inutilement l’attention sur eux. Il suffit de les servir, et de commencer le repas. Bon nombre d’enfants devraient tenter de suivre votre modèle.

 

Achetez des fruits frais de saison

Idéal pour le coût, et les saveurs ! Emmenez vos enfants dans un marché de producteurs ou dans une ferme locale afin de les initier à l’origine des aliments. A l’achat de proximité, moins nocif pour la planète. Laissez-les vous aider à choisir parmi les variétés, voire à faire leurs propres découvertes, et à préparer les aliments lorsque cela est possible. Certaines fermes et vergers ouvrent même leurs portes au public afin de vous laisser vous adonner au plaisir de la cueillette. L’occasion de faire une belle promenade en famille, autour de la récolte des pommes !

Cap sur les récoltes en famille !

Et pourquoi pas, si la place vous le permet, cultiver un petit potager ou quelques fraises en pot ? On parie que vous tout petits adoreront récolter et savourer leur propre nourriture !

 

Procédez par étapes

Proposez de nouveaux fruits accompagnés de variétés déjà connues. Les enfants seront plus susceptibles d’essayer un nouvel aliment si celui-ci est accompagné de quelque chose qu’ils connaissent déjà. Tranchez des pommes avec des poires, ou mélanger une banane à une poignée de baies par exemple.

 

Faites le plein de fruits surgelés

Pour des préparations rapides en cas de petit déjeuner pressé. Lavez vos fruits, coupez-les en morceaux et congelez-les pour les ressortir à volonté tout au long de l’année. Vous les garderez aussi séchés ou en conserve dans un bon sirop, afin de les avoir toujours à portée de main. Le raisin, les bananes, les baies de toutes sortes se congèlent merveilleusement bien, mais vous pourrez également les acheter en sacs déjà tout prêts au magasin. La congélation n’enlève en aucun cas les bienfaits nutritionnels des fruits.

Attention toutefois aux raisins entiers et aux morceaux de fruits qui peuvent présenter un risque d’étouffement pour les jeunes enfants. Assurez-vous de les couper en petits morceaux avant de les placer dans l’assiette.

Des fruits surgelés pour toutes les envies !

Ils constitueront autant de collations faciles et d’ingrédients de base, à consommer tel quels ou mixés dans de délicieux smoothies (bien que l’on préfèrera les fruits non mixés, qui conserveront toutes leurs fibres) ! Notez que les smoothies eux aussi se congèlent, et peuvent se transformer en sucettes glacées simplissimes. Versez-les alors dans un moule en silicone adapté, pour un démoulage ultra facile.

 

Proposez toujours de petites quantités quitte à resservir par la suite. La diversification alimentaire oui, le gaspillage, hors de question ! Quelques fraises bien mûres à grignoter, un demi-verre de jus pressé ou une cuillerée à soupe de baies congelées mélangées à du yaourt nature. Vous réutiliserez sans souci ce qui n’a pas été consommé.

Dans l’idéal enfin, vous ferez toujours des fruits le dessert principal. Faites plaisir à toute la famille en sucrant un peu le tout, le temps d’un pomme cuite au four ou d’une salade de bananes nappée d’un peu de sauce au chocolat. En douceur, vous établirez une règle : le fruit en premier. Quelques chips, un bonbon, un biscuit industriel, pourquoi pas de temps en temps. Mais pas avant d’avoir avalé la portion quotidienne recommandée de fruits. Les grignotages moins sains seront autorisés juste après, en quantité raisonnables.

Bonne route sur le chemin de l’éveil au goût, et aux aliments santé !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.