Congeler les fruits pour en profiter toute l’année : Le guide complet !

Pour leurs qualités nutritionnelles, pour leur variété, pour leur commodité… A chacun sa raison de congeler les fruits !

Parce que vous refusez de manger des fraises fraîches hors saison ou que vous vous languissez chaque année de voir le retour des prunes sur les étals des primeurs, voilà une excellente façon de profiter de vos fruits préférés dès que vous le souhaitez, de régaler vos amis de vos meilleures recettes ou d’initier les enfants à la diversification alimentaire. Pomme, figue, brugnon, on mise sur les saveurs sucrées et les couleurs et l’on s’initie à l’art simplissime de la congélation. En avant !

 

Pourquoi congeler les fruits ?

Pour les emporter partout

Emballés de manière pratique, les fruits congelés constituent la collation idéale pour les familles occupées. Glissez-en dans la boîte repas des enfants, ou emballez-les comme collation savoureuse pour une sortie le week-end.

 

Pour en profiter hors saison

Ce n’est pas la saison de votre fruit favori ? Peu importe ! Les fruits congelés se savourent toute l’année, sans aucune culpabilité.

Pourquoi congeler les fruits ?

Pour le naturel

Optez pour des fruits bio et congelez-les à volonté pour des desserts sans additif ni conservateur.

 

Pour la variété d’utilisation

Trempez-les dans des beurres de noix et du yaourt, mélangez-les dans vos smoothies préférés et saupoudrez-les sur vos céréales chaudes ou froides. Intégrez-les à vos desserts ou vos préparations salées, faites-en de savoureuses confitures ou laissez-les décongeler et dégustez-les sans autre ajout. On adore !

Les fruits congelés se gardent ainsi jusqu’à 1 an.

 

Comment congeler les fruits ?

La congélation des fruits diffère de celle des légumes. Au lieu de blanchir les fruits, la plupart seront simplement lavés et coupés en tranches avant d’être congelés. 

Plusieurs méthodes sont alors à votre disposition. Certains fruits garderont une meilleure texture si vous les congelez dans du sirop ou du sucre. Mais il ne s’agira pas d’une généralité. Vous congèlerez vos fruits hachés ou coupés en dés sans sucre ajouté, ou vous aurez recours à des édulcorants artificiels si besoin. Tout dépendra de l’utilisation que vous leur réserverez ensuite. Les fruits au sirop par exemple conviendra à merveille aux desserts non cuits. Tandis que les fruits au sucre ou non sucrés seront idéaux pour la cuisson, car il y aura moins de liquide.

On fait le point !

 

Congélation au sirop

La quantité de sucre dans l’eau dépendra forcément de la douceur que vous  souhaiterez obtenir à l’arrivée. Typiquement, un sirop fait avec 40% de sucre sera considéré comme léger et idéal pour tous les fruits. Vous réaliserez un sirop plus lourd, avec plus de sucre que d’eau, pour les fruits acides.

 

Congélation au sucre

Ici, saupoudrez simplement le sucre sur les fruits et mélangez jusqu’à ce que le jus sorte. Le sucre extrait le liquide naturel des fruits. On préférera les fruits mous et tranchés tels que les pêches, les fraises, les prunes, les cerises et tout type de baies. Comptez environ 15 minutes pour que le sucre ne crée un liquide, après quoi vous congèlerez le tout.

 

Congélation sèche

La congélation à sec sera idéale pour les petits fruits entiers, ou les fruits hachés. Emballez-les dans un récipient avant de les congeler. Pour plus facilité lorsque vous souhaiterez prélever une petite quantité de fruits par la suite, congelez d’abord les fruits bien à plat sur une plaque avant de transvaser le tout dans le récipient de congélation. Ainsi, ils ne se colleront pas ensemble !

 

Purées et jus

Versez-les dans un bac à glaçon et placez-les au congélateur. Vous les stockerez dans un sac en plastique lorsqu’ils seront bien pris !

 

Quelle congélation pour quel fruit ?

 

Les pommes

Si la pomme convient à merveille aux conserves en tous genres, elle se prête tout aussi facilement au jeu de la congélation.

Lavez vos pommes, pelez-les, épépinez-les et tranchez-les soigneusement après vous être assuré qu’elles soient encore bien fermes. Elles se congèleront bien mieux en tranches que détaillées en dés. Vous pourrez ensuite les congeler dans un sirop à 40%, ou dans un peu de sucre à raison de 35 grammes de sucre par kilo de pommes. Vous les cuirez à la vapeur ou les ferez bouillir pendant deux minutes avant d’ajouter le sucre afin d’aider à prévenir le brunissement.

Congeler les pommes.

La congélation à sec restera l’option la plus saines, idéale pour les smoothies ! Tranchez ici les pommes et déposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, en une seule couche. Congelez pendant une à deux heures avant de transférer le tout dans un sac ou un récipient de congélation.

 

Les abricots

Les abricots font partie de ces fruits qui ne durent pas très longtemps. Ils continuent en effet à mûrir s’ils sont laissés à température ambiante, et ne se conservent pas plus de quatre à cinq jours au réfrigérateur. Il sera indispensable de les congeler pour préserver leur couleur et leur jutosité.

Lavez-les tout d’abord, et coupez-les en deux en enlevant le noyau.

Procédez ensuite selon les trois mêmes méthodes précédemment évoquées.

 

Les bananes

Des bananes achetées en grande quantité et que l’on laisse mûrir jusqu’à ce qu’elles ne soient plus consommables, voilà une fâcheuse tendance qui semble se répéter régulièrement ! Puisque vous avez fait le tour des cakes et des cookies banane-flocons d’avoine, peut-être est-il temps de penser à les congeler.

Ici, pas question d’hésiter. La congélation se fera à sec uniquement. Retirez la peau, coupez les bananes en tronçons et congelez-les à plat quelques heures sur une plaque avant de les transférer dans un autre récipient.

 

Les mûres

Vous ressortirez vos mûres congelées tout au long de l’année pour vos confitures, vos tartes, vos yaourts aromatisés et vos smoothies. Pleines de vitamine C, de fibres et d’antioxydants, pas question de laisser une seule d’entre elles s’abîmer !

Congeler les mûres.

Quelle que soit la méthode employée, commencez par laver et trier vos mûres. Eliminez soigneusement celles un peu trop mûres, en veillant à n’en écraser aucune.  Etalez-les après le séchage sur une plaque, et congelez trois heures minimum avant de changer de contenant.

Pour une congélation au sirop, vous utiliserez un sirop à 40-50 %, et 50 grammes de sucre par kilo de mûre pour une congélation au sucre.

 

Les myrtilles

Si à peu près toutes les options de congélation peuvent convenir ici, on gardera en tête qu’il vaudra mieux ne pas laver les myrtilles au préalable. Elles possèdent un revêtement protecteur naturel qui leur donne cet aspect cireux, et les protège des parasites et des bactéries.

Il suffira alors d’étaler vos myrtilles sur une plaque à pâtisserie et de les congeler rapidement avant de les transférer dans un récipient adapté. Vous les rincerez soigneusement au moment de l’utilisation.

 

Les cerises

Les cerises sont divisées en deux catégories : les cerises aigres, et les cerises douces. Toutes deux se congèlent de la même manière.

Lavez-les tout d’abord, et éliminez les fruits abîmés qui auront tendance à ramollir durant le processus de congélation. Séchez-les puis dénoyautez-les. Etalez-les sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier cuisson, et congelez-les pendant plusieurs heures. N’empilez pas les cerises les unes sur les autres. Une fois congelés, transférez-les dans un récipient de congélation.

Congeler les cerises.

Vous les ressortirez au fur et à mesure de vos recettes. Les cerises agissent comme un épaississant pour les smoothies, se glissent avec gourmandise dans les tartes aux cerises et cuisent à merveille dans les muffins, et autres délices sucrés !

La congélation au sirop conviendra moins pour les cerises douces, mais pourra être envisagée pour les variétés acides. Prévoyez alors un sirop à 60 ou 65%, soit environ 50 grammes de sucre par kilo de fruit.

 

Les agrumes

La plupart des agrumes se congèlent de la même manière. La même méthode fonctionne autant pour les pamplemousses, les citrons, les citrons verts, que pour les oranges et les mandarines.

Commencez par laver et éplucher les agrumes mûrs en veillant à ce qu’ils soient encore fermes. Divisez le fruit en quartiers, en enlevant les pépins et les membranes blanches autant que possible.

On préférera ici une congélation au sirop, dans un liquide à 40% obtenu à partir d’un excès de jus ou d’eau.

 

Le raisin

Un merveilleux fruit à congeler, que vous dégusterez durant les journées chaudes et que vous transformerez en gelée lorsque sera passée la saison des récoltes. Retirez au préalable les grains de leur grappe, rincez-les puis étalez-les en une seule couche sur une plaque à pâtisserie. 

Vous pourrez également simplement congeler le jus, avec ou sans sucre ajouté, ou bien avoir recours à un sirop à 40% !

 

Le kiwi

On n’y pense pas forcément et pourtant, le kiwi se congèle à merveille, à condition de procéder correctement ! Epluchez-les, coupez-les en morceaux égaux et congelez-les d’abord sur une plaque ou bien en séparant les couches par du papier sulfurisé. 

Le kiwi décongelé prend une texture pâteuse. Vous préférerez sans aucun doute les intégrer à vos smoothies du petit déjeuner !

 

Les pêches

La saison des pêches est courte, et on les aime généralement en conserve dans un bon sirop. Un sirop à 40%, dans lequel vous tremperez vos pêches épluchées et coupées en morceaux, avant de les étaler en une seule couche sur une plaque. Et ça part au frais !

 

Les fraises

Pour les smoothies à venir ou les confitures parfumées, vous couperez vos fraises en tranches ou en petits morceaux avant de les congeler. Disposez-les baies sur une plaque à pâtisserie tapissée de papier et congeler plusieurs heures avant de les transférer dans un sac ou un récipient allant au congélateur.

 

Quel contenant pour congeler mes fruits ?

Cela dépendra du type de fruits que vous congelez, et de vos préférences personnelles. Le contenant, quel qu’il soit, devra être résistant à la vapeur d’eau, durable et facile à sceller.

  • Un sac de congélation ? L’option la plus courante pour les fruits congelés.
  • Un récipient en plastique allant au congélateur ?  Assurez-vous de rechercher des contenants étiquetés « sans danger pour le congélateur ». Certains peuvent en effet devenir cassants et se fissurer face aux températures extrêmes.
  • Un sac sous vide ? Une excellente option qui élimine l’air autour du fruit. Parfait pour la congélation longue.
  • Des bocaux en verre allant au congélateur ? Certains bocaux en verre peuvent également aller au congélateur. Une ligne indiquera généralement la quantité à remplir pour chaque bocal.

Attention dans tous les cas à inclure un espace libre entre les aliments emballés et la fermeture, car les aliments se dilatent lorsqu’ils congèlent. Assurez-vous toujours de nettoyer les bords du récipient avant de le refermer. Ils doivent être exempts de particules alimentaires et d’humidité.

Les fruits congelés pourront être consommés durant six à neuf mois, alors faites-vous plaisir sans attendre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.