Noël et les oranges : Toute une histoire !

Difficile semble t-il, pour l’orange, de rivaliser avec les jouets et les gadgets électroniques d’aujourd’hui, et pourtant. Fut un temps où, considérée comme un luxe lors de la Grande Dépression, elle était une véritable source d’émerveillement le matin de Noël. La tradition perdure encore d’ailleurs dans certaines familles, où les chaussettes se garnissent de fruits frais, de bonbons et de noix aux côtés des cadeaux modernes.

Tobias Roberts, écrivain pour le Huffington Post, se souvient de la fascination de sa grand-mère du Midwest pour le fruit.

Enfant, à chaque Noël, elle trouvait une orange dans sa chaussette de Noël. Un fruit mystérieux venu tout droit de Floride, considérée encore comme un endroit exotique. Manger ce fruit tropical était une façon amusante pour les enfants de célébrer les fêtes.

Une tradition aux significations multiples, qui nous donne envie de nous lancer très bientôt dans les préparatifs de Noël !

 

Saint-Nicolas et ses sacs d’or

Né dans ce qui deviendra la Turquie, Saint-Nicolas hérite très tôt d’une grosse somme d’argent, mais choisit de consacrer sa vie à aider les autres. Il deviendra finalement évêque.

La légende raconte que Saint-Nicolas aurait entendu parler d’un pauvre veuf incapable de trouver de prétendants pour ses trois filles faute d’argent pour les dots. Attristé par sa situation, Saint-Nicolas se rendit alors chez l’homme, et jeta trois sacs d’or dans la cheminée. L’or atterrit dans chacune des chaussettes des filles, suspendues près du feu pour leur permettre de sécher. Au matin, la petite famille découvre l’or avec stupéfaction. Les dots peuvent désormais être payées !

Les oranges que nous recevons aujourd’hui représentent cet or offert par Saint-Nicolas.

 

A lire aussi :  Desserts fruités : Une avalanche d'idées pour les fêtes !

Le petit luxe de la Grande Dépression

Dans les années 1930, durant la Grande Dépression, l’argent s’est fait rare, tout comme les cadeaux. Avant le transit rapide et la réfrigération, les fruits étaient chers, et uniquement disponibles dans les grandes villes, le long des voies ferrées.

Un petit luxe durant la Grande Dépression.

Faute de moyens plus conséquents, les oranges et les fruits secs devinrent des attentions délicates que l’on découvrait avec enthousiasme au matin de Noël, et que l’on savourait telles quelles, dans des tartes ou en marmelade. Les oranges fraîches étaient d’ailleurs difficiles à trouver à l’époque, en particulier dans l’hémisphère nord. Une denrée rare pour un agrume, qui contribuera à décupler le côté exceptionnel du fruit désormais incontournable.

 

Une orange pour le partage

L’orange, que l’on divise en quartiers avant de la savourer, n’est pas sans évoquer un certain sens du don et du partage. Elle en devient alors un merveilleux symbole de l’esprit des fêtes de fin d’année.

Une orange pour le partage.

 

Mythes asiatiques anciens

Originaires d’Asie du Sud-Est, les oranges se cultivent depuis l’Antiquité. Les Chinois voyaient en elles un moyen d’apporter la joie, la chance et d’éloigner le mal. Les anciens considéraient en effet les fruits orange et rouges comme magiques, probablement du fait de leurs couleurs vibrantes. C’était donc un honneur d’en recevoir un en cadeau.

Les oranges sont également connues comme le fruit de la vie au Japon. Il existe même un mythe japonais selon lequel un empereur aurait envoyé l’un de ses héros dans en « Terre éternelle », probablement dans le sud de la Chine, pour obtenir une orange afin d’accéder à la vie éternelle. Malheureusement, l’empereur mourut avant le retour du héros.

A lire aussi :  Sucré-salé : 5 idées de recettes de salade à essayer !

 

Soignez votre décoration de Noël grâce aux oranges !

Désormais, les oranges ne s’offrent plus vraiment mais continuent d’être largement associées à Noël. Dans nos maisons d’aujourd’hui, voilà qu’elles se transforment en guirlandes et en ornements pour habiller les intérieurs de sa couleur chaude et de son parfum enivrant. Une manière également de réduire le gaspillage alimentaire en donnant une utilité aux oranges ratatinées et à leur écorce. Et si vous tentiez pour cette année ?

 

Des guirlandes parfumées

Suspendues à la fenêtre, entortillées autour du sapin ou ajoutées comme touche finale à l’emballage des cadeaux… Transformée en guirlande, l’orange devient merveilleusement polyvalente !

Matériel :

  • Des oranges.
  • Une plaque de cuisson.
  • Du papier cuisson.
  • De la ficelle.
Des guirlandes de Noël faites main ?

Instructions :
Préchauffez le four à 120°C. Vous allez chauffer les tranches à feu doux, pour éliminer toute l’humidité sans les brûler.
Tranchez finement les oranges en belles rondelles. Elles rétréciront durant leur passage au four, peut-être faudra t-il en tenir compte afin d’ajuster les quantités. Séchez les tranches en les tapotant sur un peu d’essuie-tout, et disposez-les uniformément sur une plaque à pâtisserie antiadhésive ou tapissée de papier sulfurisé. Veillez à ce qu’elles ne se touchent pas.
Laissez-les sécher au four pendant environ deux heures, jusqu’à ce qu’elles semblent plus dures au toucher. Vérifiez-les souvent au cours de la dernière demi-heure pour afin de assurer qu’elles ne brûlent pas !
Une fois complètement déshydratées et refroidies, percez des trous avec une épingle et enfilez-les sur la ficelle. Vous pourrez, selon vos envies, alterner avec des feuilles vertes ou des pommes de pain !

 

Des oranges décorées

Décorer les oranges avec des clous de girofle est une tradition qui nous fait remonter au Moyen Âge. Le parfum des oranges et des clous de girofle était utilisé pour éloigner les mauvais esprits et favoriser une bonne santé.

A lire aussi :  Kumquat : De l'arbre au fruit, on vous dit tout !

La peau des oranges étant relativement épaisse, n’hésitez pas à pré-piquer le fruit avant d’y planter les clous de girofle, pour éviter de les casser. Autrement, vous retirerez le zeste afin d’exposer la partie blanche plus molle de l’orange, et pourrez travailler tranquillement à votre décoration.

Oranges et clous de girofle.

Dernière astuce ? Réalisez des écorces d’oranges confites avec les épluchures restantes. Ou laissez-les infuser dans de l’eau chaude, avec des clous de girofle et du thé. Cela fera un thé de Noël parfait!

Véritable morceau d’Histoire, l’orange constitue également une excellente source de potassium et de vitamines A et C, qui favorisent la croissance des cellules cutanées. Ainsi, quelle que soit la légende à laquelle vous croyez, lorsque vous partagez une orange, vous perpétuez la tradition et créez de jolis souvenirs pour toute la famille. Alors à vous les agrumes en fin d’année, et les chaussettes de Noël garnies de toutes sortes de douceurs… Loin du redouté morceau de charbon !

  • Tanguy: HISTOIRE D'UN ENFANT D'AUJOURD'HUI
  • 1001 secrets de noel
  • Mélange pour rhum arrangé de noël orange - cannelle
  • Sigikid- Lot marionnettes à Doigt jungl Lion, Singe, Oiseau, Feuille, recommandé à partir de 6 Mois, 42493, Brun/Vert/Orange, Taille Unique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *