Citron caviar : Le guide complet !

Un vrai petit luxe le citron caviar !

Originaire d’Australie, il est depuis toujours une source de nourriture essentielle pour les autochtones mais a commencé à fleurir sur les tables des meilleurs restaurants du monde. Avec sa forme originale et surtout sa chair délicate composée de petites perles au goût de citron vert, il faut dire qu’il ne manque pas de piquant. On le retrouve désormais saupoudré sur les plats mijotés, ajouté à une vinaigrette ou mélangé à un cocktail pour en rehausser la saveur. Entre usages, variétés et bienfaits, quelles sont ces choses que vous ne savez pas encore sur le citron caviar ?

 

Qu’est-ce que le citron caviar ?

Agrume de la variété Citrus australasica, le citron caviar aurait évolué au cours de millions d’années dans les forêts tropicales d’Australie et de Nouvelle-Guinée.

Il est aujourd’hui un petit fruit allongé en forme de cornichon, dont le poids ne dépasse pas les quelques dizaines de grammes. La peau, plutôt rugueuse mais comestible comme celle du kumquat, présente le plus souvent une couleur vert foncé, violet ou noirâtre, bien que certaines variétés vert clair ou même rouge brunâtre existent également. Il est possible d’observer parfois plusieurs couleurs, sur un même arbre !

Un fruit aux couleurs multiples.

C’est toutefois la chair qui offre au citron caviar sa singularité. Une fois ouvert, voilà que se révèlent une multitude de minuscules perles sphériques, dont la couleur varie du vert jaunâtre pâle au rose. Ne reste qu’à presser le fruit pour les libérer, après quoi elles seront englouties ou utilisées en cuisine. En bouche, elles craquent sous la dent avant de libérer un jus acidulé.

Son goût, très proche de celui du citron vert, présente également une note herbacée semblable au romarin ainsi qu’une saveur légèrement mentholée. Un petit régal plutôt coûteux, mais à s’autoriser au moins une fois… Juste pour goûter !

 

Avantages nutritionnels du citron caviar

Sur le plan nutritionnel, le citron caviar est une excellente source de folate, de potassium et de vitamines E et C. Au-delà de l’univers culinaire, il est également utilisé par voie topique comme antiseptique pour les plaies infectées, tout comme peut l’être le citron vert traditionnel.

A lire aussi :  Comment conserver les fruits d'automne ?

Une portion de 100 grammes de citron caviar contient environ 88 % d’eau et fournit 11 grammes de glucides, 3 grammes de fibres et une quantité négligeable de protéines et de vitamines. Le tout pour une trentaine de calories.

 

Quelles sont les différentes variétés de citron caviar ?

Il existe plus de 60 variétés de citron caviar, certaines n’étant pas comestibles. Parmi les plus communes, nous retrouverons :

  • La Pink Ice. Connu pour sa peau d’un brun clair et ses perles rose vif.
  • La Crystal. Une peau verte, et une chair vert clair riche en goût.
  • La Crimson Tide. Une peau brun foncé et de grosses perles rouges à la saveur sucrée.
  • La Chartreuse. Peau vert clair et perles jaunes. Le fruit présente une saveur amère.
  • La Champagne rouge. Une peau rouge, des perles rouges, et une saveur douce.
Quelles variétés de citron caviar ?

Comment cuisiner le citron caviar ?

Crevettes panées à la chapelure panko avec sauce épicée à l’ail et au jus de citron caviar, plats de viande ou desserts de chef, le citron caviar se cuit autant qu’il se déguste frais ! Sa saveur fraîche et acidulée se marie particulièrement bien avec le poisson et les fruits de mer, y compris le saumon grillé, les huîtres fraîches, les pétoncles poêlés et les poissons crus.

Le citron caviar convient également aux confitures et aux marmelades tout autant qu’aux salades. Enfin, avec leur apparence luxueuse, il sera une garniture visuellement attrayante sur les puddings, les cheesecakes, ou les desserts glacés.

 

Où acheter du citron caviar ?

Disponible pendant les mois d’automne et d’hiver, jusqu’au début du printemps, l’agrume se retrouve dans les magasins spécialisés tels que Grand Frais ou Fresh. Vous le retrouverez également en ligne, moyennant souvent une somme un peu plus importante.

Cuisiner le citron caviar.

Côté stockage

Conservez-le dans un endroit sec, à température fraîche ou froide. La température ambiante conviendra un jour ou deux mais pour une conservation longue, il vous faudra privilégier un stockage dans le bac à légumes du réfrigérateur, réglé sur un taux d’humidité faible. Là, il restera frais deux à trois semaines.

A lire aussi :  Pamplemousse : Secrets et bienfaits

Il sera également possible de le congeler entier, mais cela entraînera un changement de texture.

 

Puis-je cultiver moi-même du citron caviar ?

Oui c’est possible, mais cela dépendra de la région où vous résidez ! Le citron caviar ne survit que dans les zones où l’hiver est doux, les températures glaciales et les fortes gelées lui étant généralement fatales. Il appréciera les sols bien drainés, les zones baignées de lumière naturelles et peu exposées au vent. Vous limiterez également la proximité avec d’autres végétaux dont le système racinaire pourrait entraver la croissance de notre agrume.
Si les températures semblent descendre un peu trop bas, n’hésitez pas à privilégier une culture en pot.

Le rempotage

Il aura lieu tous les 2 ou 3 ans au printemps. Choisissez un terreau de haute qualité, spécifique aux agrumes ou à la plantation, et vérifiez que le fond du pot soit bien percé.
Placez un lit de petits cailloux ou de billes d’argile au fond du pot, pour assurer le drainage, et placez le tout dans un endroit bien éclairé où il ne gèle pas en hiver.

 

La taille

Portez des gants pour protéger vos mains, et effectuez la taille principale juste après la récolte. Les pousses devront être taillées chaque année, afin de permettre aux fruits de bénéficier de la plus grande quantité de sève. Visez une forme régulière, harmonieuse et facile à récolter. Enlevez régulièrement le bois mort et nettoyez les branches intérieures pour laisser pénétrer la lumière jusqu’au centre.

 

L’arrosage

En pot, le citron caviar se dessèche beaucoup plus rapidement que s’il était planté en pleine terre. Il sera donc indispensable de l’arroser régulièrement. Arrosez dès que la terre est sèche, sans inonder les pots. Évitez toutes les sources de chaleur telles que les radiateurs à proximité, qui pourraient assécher votre arbre.
Toutes les deux semaines, pendant la phase de croissance, ajoutez un engrais spécifique aux agrumes pour stimuler la fructification.

A lire aussi :  14 choses que vous ne saviez pas sur le raisin

Essayez enfin d’augmenter l’humidité de l’air environnant si nécessaire, le plante supportant mal les airs trop secs.

 

De la floraison à la récolte

Après 3 à 5 ans, les jeunes arbres commenceront à fleurir. Dans les meilleures conditions, seules 60 à 70 % des fleurs « se fixent » ou commencent à se transformer en fruits.

Les abeilles, certains types de mouches et même des prédateurs comme les coléoptères participent tous à la pollinisation des fleurs. Installez une ruche dans votre jardin et un hôtel à insectes pour les attirer ! Il sera aussi possible de polliniser délicatement les fleurs à la main, pour essayer de déclencher la formation des fruits. Passez alors un petit pinceau à brins souples délicatement autour de l’intérieur de chaque fleur pour déplacer le pollen. Si besoin, vous répéterez cette opération tous les quelques jours ou toutes les semaines à mesure que de nouvelles fleurs apparaitront.

Gardez le sol autour de l’arbre légèrement humide pour limiter la chute des fruits. Un paillis végétal, notamment à base d’algues, fera l’affaire.

La saison de récolte s’étend généralement de novembre à mars. Les jeunes arbres portent des fruits plus petits que les arbres plus âgés. En fonction de la variété et des conditions de croissance, cela peut prendre jusqu’à 10 mois pour qu’un fruit ne mûrisse. Attendez que ceux-ci se détachent facilement de la branche avec une légère torsion.
Le citron caviar cesse de mûrir une fois détaché de l’arbre.
Vous utiliserez de préférence de petites caisses empilables plutôt que de grands paniers afin de ne pas écraser les fruits délicats.

 

A vous de jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *